Quick - Un goût de légende

Nutrition

1/3

Innover pour améliorer la qualité nutritionnelle

De par ses racines européennes, Quick s’est attaché à apporter plus de goût et plus d’équilibre à une offre nord-américaine traditionnellement très sucrée. En matière de progrès nutritionnel, Quick a souvent été pionnier et a proposé dans ses restaurants des produits absents des cartes des enseignes leaders du fast-food.

Ainsi, Quick a proposé dès 1983 une offre de salades-repas, de l’eau minérale en alternative aux sodas  à partir de 1988. Les fruits frais en salade sont entrés à la carte en 1992, le 1er yaourt à boire pour les enfants  en 1995 et un yaourt dans l’offre pour les adultes en 1998.

Depuis 2005, les efforts pour apporter plus d’équilibre dans l’offre de Quick ont été complétés par des actions portant directement sur la qualité nutritionnelle des produits permanents à la carte.

- Suppression du sel des cuisines : depuis 2007, les frites ne sont plus salées  avant d’être servies pour inciter nos clients à goûter avant de saler. En 2009, ce fut au tour des steaks hachés pendant la cuisson. Aujourd’hui, les clients souhaitant saler disposent de sachets donnés en caisse.

- Diminution des teneurs en matière grasse des sauces : depuis 2006, les sauces des burgers ont une teneur en matière grasse inférieure ou égale à 30%.

- Nouvelle huile de friture : en collaboration avec Lesieur et l’Ecole Nationale Supérieure d'Agronomie et des Industries Alimentaires de Nancy, Quick a développé une huile 100% végétale, mélange d’huiles de colza et d’Oléisol, garantie sans huile de palme avec moins de 1% d’Acides Gras Trans et 7,5% d’Acides Gras Saturés.

2/3

Informer en toute transparence

Un travail conséquent a été également entrepris, pour partie dans le cadre de l’European Modern Restaurant Association (EMRA), pour informer simplement et en toute transparence les clients.

Système d’étiquetage nutritionnel : apposé sur les emballages, à l’exception des pâtisseries non fabriquées en restaurant, servies dans un emballage générique et propre à cette gamme.  Les Repères Nutritionnels Journaliers (RNJ) permettent de repérer à la fois la quantité de calories, protéines, graisses, glucides et sel d’un produit ainsi que leur proportion par rapport aux besoins nutritionnels quotidiens du profil de chaque individu : homme, femme ou enfants. Depuis le 13 décembre 2014, Quick applique la règlementation européenne INCO qui encadre l’information nutritionnelle et impose désormais de donner cette information uniquement pour un adulte consommant 2000 kcalories par jour.  Cela sera visible progressivement, au fur et à mesure des réimpressions, sur l’ensemble de ses emballages.

Pour compléter cette information,  un calculateur nutritionnel a été lancé en 2006, il a été intégralement revu fin 2012 pour permettre aux consommateurs, par profil (hommes, femmes et enfants), de constituer virtuellement un menu en choisissant parmi les produits proposés par Quick (à la carte et temporaires), de connaître, en un simple clic, le profil nutritionnel de chaque produit sélectionné  et de savoir ce que représente la combinaison de produits choisis par rapport aux RNJ du profil sélectionné.  

3/3

« Manger et bouger font partie des plaisirs de la vie et peuvent vous aider, vous et vos proches, à rester en bonne santé. Par des choix judicieux, cela contribue aussi à vous protéger de certaines maladies.
Le programme national nutrition santé propose des recommandations nutritionnelles tout à fait compatibles avec les notions de plaisir et de convivialité.
Chaque famille d'aliments a sa place dans votre assiette, et ce quotidiennement. Tous sont indispensables pour assurer un équilibre nutritionnel, mais la consommation de certains doit être limitée tandis que celle d'autres est à privilégier.
Comment faire en pratique ?
Consommer au moins 5 fruits et légumes par jour, qu'ils soient crus, cuits, nature, préparés, frais, surgelés ou en conserve ;
Manger du pain et des produits céréaliers, des pommes de terre et des légumes secs à chaque repas et selon l'appétit (en privilégiant les aliments céréaliers complets) ;
Consommer 3 produits laitiers par jour (lait, yaourt, fromage) en privilégiant la variété ;
Manger de la viande, du poisson (et autres produits de la pêche) ou des oeufs 1 ou 2 fois par jour en alternance ; penser à consommer du poisson au moins deux fois par semaine ;
Limiter les matières grasses ajoutées (beurre, huile, crème fraîche, etc.) et les produits gras (produits apéritifs, viennoiseries, etc.) ;
Limiter le sucre et les produits sucrés (sodas, boissons sucrées, confiseries, chocolat, pâtisseries, crèmes-desserts, etc.) ;
Limiter la consommation de sel et préférer le sel iodé ;
Boire de l'eau à volonté, au cours et en dehors des repas.
Ne pas dépasser, par jour, 2 verres de boisson alcoolisée pour les femmes et 3 verres pour les hommes (1 verre de vin de 10 cl est équivalent à 1 demi de bière ou à 1 verre de 6 cl d'une boisson titrant 20 degrés, de type porto, ou de 3 cl d'une boisson titrant 40 à 45 degrés d'alcool, de type whisky ou pastis).
Pratiquer quotidiennement une activité physique pour atteindre au moins l'équivalent de 30 minutes de marche rapide par jour (prendre l'escalier plutôt que l'ascenseur, préférer la marche et le vélo à la voiture lorsque c'est possible...). »
Pour toute information complémentaire consulter le site : www.mangerbouger.fr