Quick - Un goût de légende

Nos actus

Financière Quick annonce le lancement d’une émission d’obligations senior garanties à taux variable et d’une émission d’obligations non garanties à taux variable

NE PAS DISTRIBUER A DES AGENCES DE TRANSMISSION AMERICAINES NI DIFFUSER AUX ETATS UNIS D’AMERIQUE, EN AUSTRALIE, AU CANADA OU AU JAPON. LA NON CONFORMITE A CETTE RESTRICTION EST SUSCEPTIBLE DE CONSTITUER UNE VIOLATION DE LA LOI AMERICAINE SUR LES VALEURS MOBILIERES (SECURITIES ACT)

 

Financière Quick annonce le lancement d’une émission d’obligations senior garanties à taux variable et d’une émission d’obligations non garanties à taux variable

 

Le 31 mars 2014 – Financière Quick S.A.S (« Financière Quick ») annonce ce jour son intention de procéder à une émission d’obligations senior garanties à taux variable d’un montant de 430 millions d’euros venant à échéance en 2019 et à une émission d’obligations non garanties à taux variable d’un montant de 155 millions euros venant à échéance en 2019 (les « Obligations »). Le produit de ces émissions ainsi qu’une partie des liquidités du groupe serviront à rembourser les dettes existantes contractées auprès de tiers et auprès des actionnaires de Financière Quick et de ses filiales consolidées.

 


 

Ce communiqué ne constitue pas une offre de vente ou la sollicitation d’une offre d’achat de toute valeur mobilière dans un quelconque pays. En particulier, ce communiqué ne constitue ni une offre de vente, ni la sollicitation d’une offre d’achat ou une vente aux Etats-Unis d’Amérique ou dans tout Etat ou juridiction dans lequel une offre de vente, la sollicitation d’une offre d’achat ou une vente serait illégale.

 

Les valeurs mobilières n’ont pas fait et ne feront pas l’objet d’un enregistrement conformément à la loi américaine sur les valeurs mobilières de 1933, telle que modifiée (le « Securities Act »). Les valeurs mobilières ne pourront être ni offertes ni vendues aux Etats-Unis d’Amérique sans enregistrement au titre du Securities Act ou conformément à un régime d’exemption d’enregistrement applicable. Toute offre au public de valeurs mobilières faite aux Etats-Unis d’Amérique sera faite au moyen d’un prospectus qui pourrait être obtenu de la part de l’émetteur, contenant des informations détaillées sur Financière Quick et sa direction, ainsi que ses états financiers. Ce communiqué de presse fait l’objet d’une diffusion conformément à la Règle 135e du Securities Act.

 

Aucune action n’a été entreprise dans une quelconque juridiction (y compris aux Etats-Unis d’Amérique) par Financière Quick, qui résulterait en une offre au public des Obligations, ou en la possession, la circulation ou la distribution d’une note d’information relative à l’offre ou de tout autre document relatif à Financière Quick ou aux Obligations dans toute juridiction nécessitant qu’une telle action soit entreprise.

 

Ce communiqué peut contenir des projections et autres déclarations prospectives au sens de la loi en vigueur. Ces projections ou déclarations prospectives reflètent les opinions actuelles de Financière Quick ou de ses filiales sur des évènements ou ses résultats financiers futurs. Ces informations ne doivent pas être interprétées comme des garanties que les faits et données énoncés se produiront et les résultats obtenus peuvent être significativement différents de ces projections.

 

Dans les Etats membres de l’Espace Economique Européen, ce communiqué de presse (et toute offre de valeurs mobilières visée, si elle est réalisée) est destiné uniquement à des “investisseurs qualifiés” au sens de l’article 2(1)(e) de la Directive Prospectus.

 

Dans le cadre de l’émission des Obligations, l’agent stabilisateur (ou toute entité agissant pour son compte) pourra effectuer des surallocations des Obligations ou effectuer des opérations pour soutenir le prix de marché des Obligations à un niveau plus élevé que celui qui prévaudrait sans ces interventions. Cependant, il n’y a pas d’assurance que de telles opérations seront mises en œuvre par l’agent stabilisateur (ou toute entité agissant pour son compte). De telles interventions pourront être réalisées à compter de la divulgation appropriée des modalités de l’offre des Obligations et devront se terminer à tout moment mais au plus tard à la plus proche des deux dates suivantes : 30 jours après la date d’émission des Obligations ou (ii) 60 jours après la date d’allocation des Obligations. Les opérations de stabilisation ou de surallocation doivent être effectuées par l’agent stabilisateur (ou toute entité agissant pour son compte) conformément aux lois et règlements en vigueur.